LA FORCE BASQUE


        Le défis est de tout temps pour l'homme un moyen de démontrer sa force à autrui et de défendre l’honneur de sa famille, voir l'honneur d’un village ou d’une nation de nos jours. Autrefois au Pays Basque, pour affirmer sa supériorité, les jeunes des villages s’affrontaient dans des épreuves de force qui avaient un caractère très rural. En effet elles tirent leur origine dans les travaux pratiqués depuis toujours dans les champs et les fermes, notamment celles de la Soule et de la Basse-Navarre.
        De nos jours, le plus souvent en été, certains villages organisent des confrontations de force basque pour le plaisir des touristes qui sont invités à participer et à défier les jeunes basques lors de certaines épreuves les moins dangereuses, car comme on va le voir toutes ces épreuves ne sont pas sans risques.

SOKA-TIRA (Tir à la corde):
        L'épreuve réunit huit hommes par cordée. Pour vaincre, chaque équipe devra tirer son adversaire sur 4 mètres. L'épreuve se déroule en deux manches.

 

UNTZIKETARIAK (Epreuve des bidons):
        C'est une épreuve individuelle. le principe est simple: chaque concurrent devra parcourir la distance la plus grande avec un bidon de 41 kg à chaque main.

 

ZAKU LASTERKA (Sprint avec un sac sur les épaules):         Il s'agit d'une course en relais. Elle engage une équipe de trois coureurs, utilisant comme témoin un sac de maïs de 81 kg. Cette épreuve existe aussi en course individuelle

ARPANARIAK (scieurs de long):
        Il s'agit pour le sportif de couper le plus rapidement possible 10 troncs de 60 et 75 cm de diamètre, avec une scie passe partout.

ORGA JOKO (Epreuve de la charrette) :
         Le sportif doit faire tourner, à bout de bras, une charrette de 360 kg sur un timon. Le sportif doit le faire sur la plus grande distance possible.


AIZKOLARIAK (Bûcherons) :
        Il s'agit de couper le plus rapidement possible un nombre de troncs donnés, d'un diamètre de 60 et 35 cm. Les troncs sont disposés horizontalement, verticalement au sol et à 6 mètres de hauteur.

LASTO ALTXATZEA (lever de ballot de paille) :
         Le concurrent hisse une botte de paille de 45 kg au bout d'une corde, à l'aide d'une poulie, à une hauteur de 8 mètres. Le mouvement se répète le plus grand nombre de fois en deux minutes.

INGUDE ALTXATZEA (lever d’enclume)
        Le concurrent doit soulever une enclume de 18 kg le plus grand nombre de fois en 1mn30. Il doit pour cela frapper alternativement l'enclume sur un socle en bois entre ses pieds et la soulever au dessus de sa tête en touchant une plaque métallique. Chaque lever ne sera comptabilisé que si il effectue ce mouvement.

BUSKAIL BILTZEA (le ramassage des épis)
        Cette épreuve à priori simple exige de vraies qualités de coureur de fond et donc de l'entraînement. On doit ici ramasser le plus vite possible 50 épis de maïs figurés par des bâtonnets en bois, disposés au sol tous les 1,25m en 2 rangées et les ramener un par un dans un panier en osier. On peut ramasser les bâtonnets dans n'importe quel ordre. La difficulté de l'épreuve vient des changements de rythme constants entre les ramassages et le dépôt dans le panier.


Harri Altxatzea (Leveur de pierres )
        Le vainqueur soulève le plus de pierres de 250 à 300 kilos pendant quatre longues minutes. Il existe quatre types de pierres: la pierre sphérique, la pierre cubique, la pierre cylindrique et la pierre rectangulaire.




LASTO ALTXATZEA (lever de ballot de paille): en vidéo

 

 


 
French (Fr)English (United Kingdom)