LA LANGUE BASQUE, EUSKARA :

        Contrairement à beaucoup de régions et de pays, la langue basque est unique et n'a aucun point commun avec les langues l'entourant (français, espagnol, latin...). Aujourd'hui encore les linguistes ne connaissent toujours pas son origine. Ils n'ont remarqué que des similitudes avec des dialectes d'anciennes tribus d'Amérique du sud et certaines régions du Caucase. Ce dont ils sont sur, c'est que le basque est la plus ancienne langue d'Europe.

         Dans la nuit des temps (on estime à environ 4.000 ans), on parlait le basque dans les Pyrénées. Puis les langues Indo-européennes (ancêtre du grec, latin, slave, germanique, celtique et anglo-saxon) ont envahi l'Europe, mais le basque a survécu. De 1.000 avant Jésus-Christ à 476 après Jésus-Christ, les romains occupent le Pays-Basque et une fois encore la langue basque résiste. C'est du IXème siècle que sont les plus anciens témoignages du basque écrit.
Suite à la révolution française en 1789, la France et sa politique de république française, réduira les "langues régionales". On interdira même la pratique du basque au Pays-Basque nord. Les basques restant très attachés à leur culture et leur langue, créeront en 1969 une première école où les cours sont dispensés en basque (ikastola). Depuis leur nombre ne cesse de croître. De nos jours de plus en plus de jeunes parlent le basque, à l’école et à la maison avec leurs parents. Cependant le basque est toujours plus pratiqué au Pays-Basque Sud qu'au Pays-Basque Nord.

         Aujourd’hui, la langue basque est diversifiée dans son vocabulaire et son accentuation, suivant sa situation géographique. Ce phénomène est principalement dû au fait qu'étant une langue très ancienne, le basque a emprunté et adapté de nouveaux mots aux langues voisines. C'est principalement pour cela qu'est apparu le "basque unifié" visant à normaliser la langue.

 
French (Fr)English (United Kingdom)