Les chansons constituent la principale source toujours vivante de la littérature populaire. La poésie Basque est en général inséparable de la musique. Jusqu'en 1545 il n'existe qu'une transmission orale du patrimoine culturel, cette date marque la 1ère parution d’un ouvrage en langue Basque (Languae Vasconum primitiae) que Bernard d'Etchepare curé de Saint Michel (Basse Navarre) fit imprimer à Bordeaux.

        Le premier recueil important de chansons est celui de J D Sallaberry en 1870.
On peut classer les chants populaires Basques en cinq catégories :
- les cantiques
- les noëls
- les chants légendaires
- les chants d'amour
- les chants satiriques

        Comme le peuple, la langue et les traditions, la musique et le chant Basque ont des origines très lointaines. La musique Basque s'est développée dans l'atmosphère européenne, elle a cependant quelques caractéristiques: elle préfère le mode mineur et est essentiellement rythmique. A partir du 11ème siècle l'influence du grégorien se fait sentir sur la musique Basque. L'analyse de certaines mélodies montre l'influence du plain-chant dont la musique Basque tire ses modes et ses rythmes.

        La musique en général et le chant en particulier sont un des piliers de la culture Basque. Le chant véhicule toutes les sonorités de la langue, le chant appartient à la Communauté."La musique populaire est pratiquée soit sous forme moderne "sensible" soit sous forme conclusive par ton plein. Elle connait des échelles diatoniques anciennes venues peut-être du plain-chant. La distribution des notes est plutôt syllabique, répugne les vocalises, les intervalles ne sont jamais considérables."(E Goyhenetche, Notre Terre Basque)

        L'importance du chant dans la culture Basque se traduit par un répertoire volumineux, un nombre considérable de chorales (250 chorales fédérées) et l'existence de formations et groupes vocaux fort nombreux, tout cela pour environ 2 600 000 habitants. Le Basque chantant n'est pas une légende c'est une manière pour lui d'extérioriser ce qu'il est et ce qu'il vit. La tradition veut que toutes les fins de repas se terminent par des chants basques.

   

Chant Basque " Hegoak "

" Si je lui avais coupé les ailes, il serait à moi. Il ne serait pas parti.

Mais de fait, il n'aurait plus étè un oiseau. Et moi, c'est l'oiseau que j'aimais....."

 
French (Fr)English (United Kingdom)