Les Trainieres.

Histoire.

        Les origines des traînières sont diverses, surement au début elles étaient utilisées pour la chasse à la baleine dans le golf de Gascogne, une fois alertés par des guetteurs placés dans des tours il était facile pour les pecheurs de se rendre rapidement sur l’animal pour le chasser. Par la suite utilisées pour la pêche à la sardine et aux anchois avec les filets tournants et coulissant appelés « traina » qui donna sans doute le nom de traînières à ces embarcations. Les courses avaient lieu entre équipages le premier arrivé au port après la pêche avait le droit de vendre son poisson au meilleurs prix. Il exister alors une franche rivalité entre équipage de chaque embarcation. L’arrivée des bateaux à moteurs a contribué à la disparition des ces embarcations. Aujourd’hui, les traînières sont devenues sportives. Chaque année, de juillet à octobre, des courses de traînières sont organisées le long de la côte basque, plus particulièrement en Pays Basque sud (Guipuscoa et Biscaye). Les équipages composés de 13 rameurs (assis deux par deux plus un à la proue de la traînière) et d’un « patron » jouant le rôle de barreur à la poupe et jouant de la voix pour faire avancer l’embarcation. Cela donne l’occasion aux villages de la côte de s’affronter dans des joutes autant amicales que sportives, attirant un public nombreux et averti. Les courses se déroulent sur une distances de 3 miles nautiques (environ 5556m) les embarcations se dirigent vers une bouée au large pour revenir sur le rivage le plus rapidement. L’équipe vainqueur, remporte la bandera (drapeau) de la ville. Elle tient alors comme le veut la tradition tous les avirons verticalement en l'air à la fin de la course, c'est le soi-disant « arraunak gora ».

Embarcations

        Les bateaux mesurent 12m de long, 1.72m de large et pèsent plus de 200kg. Aujourd'hui des matériaux modernes (fibre de verre, fibre de carbone) sont employés pour leur construction.

        Il existe différentes tailles de traînières. Le batteleku, le plus petit modèle se pratique à trois, un barreur qui regarde vers l’avant, et deux rameurs l'un derrière l'autre face à la poupe. Ils rament ensemble sur le côté bâbord.
Des modèles plus grands existent, comptant jusqu'à quatorze rameurs. L’équipage de 13 rameurs s'assoit par paires, excepté le treizième, et un barreur situé près de la poupe. Ce dernier doit diriger le bateau et de maintenir le moral de l'équipe. Chaque bateau possède un pavillon particulier et porte un nom d'équipe, il est souvent peint aux couleurs de l'équipe.

        Les rameurs sont devenus de véritables athlètes s’entrainant presque tous les jours pour faire parti des meilleurs équipages.

 

 

 
French (Fr)English (United Kingdom)